Compagnie Seuil



M O C T E Z U M A , LE   C H A N T   D E S   C E N D R E S


Création pour les Journées Européennes du Patrimoine 2010 – Cité Universitaire de Paris (Maison du Brésil)

Les biens de ce monde, s'ils restaient indéfiniment répartis, comme ils le seraient sans la colonisation,
ne répondraient ni au dessin de Dieu, ni aux justes exigences de la collectivité humaine

R.P. Barde (cité par Aimé Césaire dans son Discours sur le colonialisme).


En évoquant la conquête des Amériques et le colonialisme, cette pièce se nourrit du fracas de ces civilisations détrônées violement. Se submerger dans les sons des affrontements des violentes rencontres entre les civilisations américaines et européennes. Entendre le vent se mêler au son des épées, le silence du sang, l’atmosphère d’un monde détruit,… entendre l’écho des esprits , entendre le chant des cendres…
Une lente transition depuis une guerre « primitive » vers une guerre moderne et technologique…
La conquête est elle vraiment terminée ?


photo Michel Robert photo Michel Robert photo Michel Robert


Performances:

  • Février 2011: La Loge "Le Symptôme"
  • Mars 2011: Centre Dunois Paris 13e "Le Symptôme"
  • Septembre 2011: Festival Tourneson - Le Havre
  • Septembre 2011: Animation culturelle Alcatel-Lucent a Vélizy
  • Novembre 2011: 20ème festival del Movimiento - Merida (Venezuela)
  • Mars 2013: Studio Le Regard du Cygne


Clip de la performance au théatre de La Loge:


Clip de la performance au Centre Dunois:


Clip de la performance à la Maison du Brésil:


Clip de la performance à Vélizy:


Moctezuma, el canto de las cenizas

(Seleccionada para el evento de  las Jornadas Europeas del Patrimonio 2010) – 20 min

Evocando la conquista de las Américas y el colonialismo,  esta escena se nutre del fragor de aquellas civilizaciones destronadas violentamente. Sumergirse en el sonido de los enfrentamientos y de los violentos encuentros entre las civilizaciones americanas y europeas. Escuchar el viento mezclarse con el sonido de las espadas, el silencio de la sangre, la atmósfera de un mundo destruido... escuchar el eco de los espíritus insomnes, escuchar el canto de las cenizas...Una lenta transición desde la guerra « primitiva » hacia la guerra moderna y tecnológica... la conquista, esta realmente  terminada?